work platform

KRAKOW > action #1 > corps _ surface commerciale

perf-krak4

Dans le cadre du projet Mécanisme pour une entente 

…………………………..

> performance dans l’espace de la ville / performance in city space

[l’espace public est un territoire nécessaire à la performance qui ne peut être cadastrée dans les institutions artistiques et les évènements officiels] / [public space is a necessary territory for performance that can not be circumscribed in artistic institutions and official events]

travailler sur la relation entre corps et surface de communication / work on the relationship between body and communication surface

le corps est une surface commerciale / the body is a commercial area

l’espace de la ville est une surface commerciale où s’affichent essentiellement des signes et inscriptions et messages incitant aux échanges et au commerce / city space is a commercial area where mainly signs and inscriptions and messages encouraging trade and commerce are showed

Cracovie a été l’une des plus importantes villes de l’Europe centrale au Moyen-Age > le développement urbain qui a pris son essor au Moyen-Age est lié au développement du commerce / Krakow was one of the most important cities of Central Europe in the Middle Age > urban development that took off in the Middle Ages is connected with the trade development

        ………………………………

Protocole / Protocol

se recouvrir le corps/la peau de codes-barres à l’encre /
overlap the body / skin with ink barcodes

se coller sur la peau des pages de magazines féminins / stick to skin pages of women’s magazines

avoir une nouveau visage / have a new face

se constituer ainsi une nouvelle peau de papier glacé plastifié / and then build a new glossy plastic skin

marcher dans la rue avec ce nouveau corps /
walking down the street with this new body

        ………………………………

Développement

point de départ: le MOS __ marcher et arriver rue Karmelicka

la pluie se met à tomber __ commencer à tamponner ma peau des codes-barres __ trouver un endroit à l’abri, sous un parasol d’une terrasse de pizzeria __ continuer à m’imprimer la peau et peu à peu me défaire de mes vêtements __ rires de quelques jeunes types à la terrasse derrière __ poursuivre __ un vieil homme me conseille d’aller prier à l’église en face qu’il m’indique de sa canne  __ avoir tout le corps recouvert __ les voyageurs dans le tram qui passent en face sortent leur portable pour prendre des photos __ regards gênés des passants __ les rires se sont arrêtés __ une jeune femme s’arrête pour me demander si c’est une action de « protest or what ? » __ non, je ne suis pas une Femen __ deux policiers arrivent _ continuer __ me recouvrir le corps, nu, de pages de magazines __ Tomas et Roman expliquent le contexte de l’action __ jusqu’au moment où il faut que je me rhabille, vite __ les policiers me demandent mon identité  __ ils nous laisse partir __ il semblerait que c’est les propriétaire de la pizzeria devant laquelle je me trouve qui ont appelé la police __ les commerçants sont souvent les gardiens de l’ordre . l’espace public de la ville, de la rue, est un espace de passage, de flux, dont la circulation ne supporte pas d’être interrompu par des gestes ayant une autre temporalités

poursuivre la performance au MOS _ le centre d’art comme refuge __ impression d’enfermement, de ne pouvoir avoir d’autre espace que le cadre défini  d’un centre d’art, où ce qui s’y passe est automatiquement défini labellisé légitimé comme art __ continuer de me recouvrir entièrement de feuilles de magazines féminins __ jusqu’au visage __ sortir dans la rue, guidée par Coraline, Yasmina et Margaux __ marcher à l’aveugle dans la ville __ être aveuglée __ ne pas voir le regard des autres autour __ marcher, aveugle, à la ville, aveugle aux autres __ mais sentir, avec de plus en plus d’acuité au fur et à mesure de la marche, de façon épidermique et sonore, sentir la ville

Photos : Margaux Paturel / Coraline Guilbeau / Marta Jonville

 

        ………………………………

quelques mois plus tard, en voyant les photos de la performance, ces codes-barres à l’encre sur ma peau, tatouages éphémères, m’ont fait pensé au matricule tatoué sur la peau des déportés _ code-barre réduisant les corps à des objets, des outils, plus bas encore qu’une marchandise, car ils n’avaient plus aucune valeur . conjonction dans la différence .

IMG_3308

IMG_3307 - copie