Bio

___ SHORT BIO

Hortense Gauthier est artiste intermédia, auteure et curatrice, née en 1983, en France.

Après des études en histoire-géographie et sciences politiques, elle explore les différentes matérialités de l’écriture à travers des créations protéiformes (sonores, visuelles, plastiques, numériques, performatives), notamment sous le nom de HP Process (duo avec Philippe Boisnard). Elle s »interroge sur les relations entre corps, géographie, perception, technologies et fiction.

Depuis 2002, elle a une pratique curatoriale à travers l’organisation de lectures, expositions, rencontres et festivals (Inton’action, Accès)s( #16), et dirige le centre DATABAZ à Angoulême. Elle entame actuellement une démarche de recherche en art à l’Ensadlab (Paris).

____ LONG BIO

Hortense Gauthier est née en 1983. Elle a fait des études d’histoire-géographie et elle est diplômée de l’Institut d’Etudes politiques de Lille. Depuis 2003, elle développe une pratique de création intermédia, en déployant l’écriture dans ses dimensions multiples (sonores, visuelles, plastiques, numériques, performatives).

Dans cette dynamique transtextuelle, elle poursuit un travail d’art action dans lequel elle envisage le corps dans son devenir cyborg comme moyen d’exploration des espaces aussi bien géographiques, sociaux que virtuels, et comme un émetteur/récepteur. Elle investit aussi bien des dispositifs numériques, avec divers outils, prothèses ou extensions technologiques HP Process, duo avec Philippe Boisnard), que des espaces publics, ou des espaces géographiques singuliers, dans une logique minimale. Elle envisage les dimensions du temps et celles de l’espace comme des territoires à explorer et à reconfigurer, et tente d’inventer de nouvelles cartographies, pouvant générer des situations critiques et des potentialités poétiques … Elle s’interroge à travers des explorations de terrains multiples (marche, écriture, photographie, enregistrements ….) sur les relations entre géographie, perception, technologies et fiction.

Dans ses explorations poétiques, qui articulent performances, textes, créations sonores, videos et photographie, elle interroge les différentes formes de discours et de langues qui nous traversent, et tente de créer une poésie transgenre, qui essaye de dépasser les oppositions humain/machine, subjectif/objectif, fiction/documentaire … Elle compose une poésie visuelle pouvant se déployer sur divers supports ou dans différents espaces afin de créer des dispositifs sémiotiques et plastiques. 

Elle a fait de nombreuses interventions en France et à l’étranger, aussi bien dans des festivals, que dans des centres d’art, musées, galeries, théâtre, églises, rues … (Brésil, Japon, Canada, Tunisie, Pologne, Italie, Espagne, Suisse, Suède …). Elle a publié dans diverses revues littéraires, anthologies et ouvrages collectifs.

Depuis 2002, elle a une pratique curatoriale à travers l’organisation de nombreuses lectures, expositions, rencontres et festivals (avec Trame Ouest), et a crée la revue Talkie-Walkie (2005-2007). Depuis 2009, elle dirige avec Philippe Boisnard, DATABAZ, une fabrique d’art intermédia autour des écritures contemporaines et des arts numériques à Angoulême (France). En 2016, elle a été artiste-commissaire pour du festival Accès)s( (16e édition) à Pau. Elle envisage ce travail comme une écriture faisant partie intégrante de sa démarche créatrice.

Elle entame actuellement une démarche de recherche en art dans le groupe SPATIAL MEDIA de l’Ensadlab (Paris). Elle veut questionner la façon dont les créations et pratiques technologiques, créent de nouvelles spatialités, et génèrent des environnements hybrides,qui constituent de nouveaux outils de réflexion poétique et politique et des moyens d’action.